Slate publie les bonnes feuilles de «L’amour sous algorithme», de Judith Duportail.

Temps de lecture: 5 min

Apres une rupture amoureuse, la journaliste Judith Duportail decide de s’inscrire via Tinder. En parallele des rencontres, espoirs et deceptions, elle decide d’en savoir plus sur le fonctionnement de cette application de rencontre.

Cela en a tire le livre L’Amour sous algorithme, publie aux Editions Goutte d’Or, qui sort le

Nous en publions ci-dessous des extraits. Le titre et les intertitres sont de la redaction de Slate.

Chaque profil a sa propre note «de desirabilite»

Chaque utilisateur de Tinder reste donc note en fonction de sa desirabilite. Quoi? Je savais qu’Uber notait ses passagers, d’ailleurs je m’amuse regulierement a comparer la note avec faire mes amis. Tinder aussi?

«Ce n’est nullement une simple mesure en beaute, explique Sean Rad [le PDG de Tinder, ndlr] dans l’article www.besthookupwebsites.org/fr/rencontres-bbw/. Il ne s’agit jamais juste de calculer le nombre de gens ayant swipe a droite via ces photos. C’est un systeme reellement complexe pour evaluer la desirabilite d’un profil. Nous avons mis deux mois et demi a construire cet algorithme car 1 large panel de facteurs paraissent retourne en compte.»

Chaque utilisateur possede donc 1 Elo Score –ce terme designe, a Notre base, le systeme mondial de classement des joueurs d’echecs. Le Elo Score fait part d’une branche specifique des mathematiques –la theorie des jeux– qui etudie et tente de modeliser les choix des individus en interaction.

Cette evaluation fut imaginee au debut du XX e siecle via Arpad Elo, 1 Hongro-Americain grand joueur d’echecs et aussi professeur de physique. Le systeme a depuis inspire maints modeles de classement en jeux comme dans les competitions de Scrabble ou de backgammon, et dans le sport. La Fifa a egalement indique en juin 2018 qu’elle allait changer son systeme de notation des joueurs pour appliquer un Elo Score.

Un Elo Score reste une cote attribuee a chaque individu en fonction de ses performances passees dans un domaine. Comme, un joueur de foot obtient des points lorsqu’il marque des buts ou remporte des matchs. Neanmoins, tel c’est plus dur de gagner contre le Bayern Munich que contre Guingamp, chaque match remporte ne vaut pas le meme nombre de points. Plus c’est dur, plus ca rapporte! Idem si vous perdez contre une equipe consideree comme en dessous de ce cote.

A quel moment de notre inscription Tinder nous previent que l’application vire a la competition? Ou se trouve une interet, en tant qu’utilisateur, dans ce systeme de fonctionnement?

«Dans le jeu video World of Warcraft, quand vous affrontez quelqu’un avec votre Tres bon score, a la fin, vous obtenez environ points que si vous affrontez quelqu’un avec un moins bon score», explique dans l’article de Fast Company le responsable produit Tinder. Il convient donc comprendre que, chaque fois que ce profil reste presente a un individu se joue 1 mini-tournoi, tel un match de foot ou une part d’echecs. D’ailleurs, le responsable bien de Tinder le precise dans l’article : quand la profil est montre a quelqu’un, vous etes matche «contre» quelqu’un d’autre.

Si la personne «contre» vous a une cote haute et vous like, vous gagnez des points. Si elle a une cote basse et vous ignore… vous en perdez.

A ce niveau de l’article, je suis deja en colere. A quel moment de notre inscription Tinder nous previent que l’application vire a la competition? Comment reste calculee ma cote, au depart? Ou se voit une interet, en tant qu’utilisateur, dans ce systeme de fonctionnement? Pourquoi n’avons-nous nullement acces a cette note?

Le reste de ma lecture va m’achever. Apres avoir copieusement foutu en scene sa complicite avec Sean Rad qui «le taquine» toute la soiree, le journaliste termine avec se rendre en locaux de Tinder Afin de lire une note. A aucun moment ce soir ne questionne J’ai legitimite ou J’ai legalite d’un tel classement. Derriere tous de l’ensemble de ses mots, j’entends mon exclusion, notre exclusion a tous du petit cercle en Silicon Valley qui «se taquine» en dinant avant de s’averer des informations dont nous, simples utilisateurs, ignorons meme l’existence. Cela a donc rendez-vous avec la team «data analytics». Austin Carr interroge l’equipe: «Est-ce que nos precisions que vous allez me donner vont blesser mon ego?»

C’est bien? C’est la seule question qu’il pose a l’equipe data analytics? Non jamais: «Comment sont evalues des profils?»; «Pourquoi?»; «Ou paraissent stockees ces precisions?»; «A qui appartiennent-elles?»; «Combien de temps les stockez-vous?»; «Les vendez-vous a des publicitaires?» Parce que oui, gi?re, commercialiser une liste de jeunes femmes qui passent leurs journees a se prendre des rateaux sur Tinder, je suis sure que ca interesse des marques d’articles cosmetiques, des chaines de salles de sport, ou meme d’autres sites de dating, qui pourront alors les interpeller avec une campagne de publicite ciblee: «Fatiguees par Tinder?»

Notre Wall Street d’une retrouve

Cette irruption de violence m’est deja si familiere, je l’ai rencontree des dizaines de fois, des centaines de fois, aussi. Notre plus ancienne dont J’me souvienne: j’ai 7 ou 8 annees, concernant le chemin de l’ecole, je cherche a savoir si mes cuisses bougent ou se frottent plus que Notre veille. J’observe le tissu de faire mes fuseaux a fleurs s’elimer entre les cuisses et je regarde ceux des autres fillettes, je me demande s’ils s’usent a la meme vitesse.

Ce matin-la, quand je retourne m’asseoir a mon bureau apres la conference de redaction du Figaro, je fais pareil, j’etudie le mouvement de mes cuisses, la densite du tissu, est-ce que notre fourchus ballote?

Je suis habitee par un mouvement contradictoire. D’un cote, je reve d’etre une bombe officielle, un 9,5 concernant 10. De l’autre, j’enrage qu’on soit notes, objectives, evalues tel des objets.

Deja una respuesta

Tu dirección de correo electrónico no será publicada.